Prix libre & Communs

Dans une optique d’accessibilité pour toutes et tous, l’atelier du Zephyr souhaite avoir recours au prix libre et conscient autant que possible sans mettre en danger la pérennité de l’association. Pour cela nous expérimentons le prix libre sur certain de nos stages / formations.

Prix libre kezako ? 

Si cette pratique est courante dans les milieux militants, elle l’est beaucoup moins dans le quotidien de tout un chacun où la plupart des échanges de biens et de services sont partie intégrante de la sphère marchande capitaliste. Et comme le but est de rendre ces échanges quotidiens rentables, la pratique du prix fixe permet ainsi de quantifier chaque étape : fabrication, transport, vente.

Pour autant, le prix fixe ne permet pas un accès égal à tous et toutes à ces produits ou services. La pratique du prix libre c’est justement de casser ça en affichant :

« Tu paies ce que tu veux, ce que tu peux ».

  • Ce que tu peux, pour permettre à toutes et tous d’accéder aux formations et que la précarité financière soit moins un obstacle (car ne nous leurrons pas la précarité est bloquante sur d’autre aspects moins visible que le paiement).
  • Ce que tu veux, car ce prix reflète ton appréciation de l’intérêt que cette formation a eu pour toi et donc la possibilité d’encourager ou non l’initiative et l’association.

Et le conscient dans tout ça ?

Conscient tu le deviens en lisant ce texte jusqu’au bout, le prix libre ne détruit pas instantanément notre société capitaliste (et c’est bien dommage). L’Atelier du Zéphyr et les formateur·trice·s ont donc besoin d’argent pour se perpétuer et manger (l’Atelier ne mange pas mais les formateurs oui).

Pour information, chaque formation demande du temps pour :

  • l’accumulation de connaissances sur un sujet : la science n’est infuse pour personne ! De nombreuses sources sont comparées, des tests peuvent être effectués en amont
  • la préparation du stage : réflexion pédagogique sur la transmission des connaissances, communication, gestion des inscriptions, logistique, approvisionnement de la matière première
  • faire le bilan calmement : se remettre en question, développer, enrichir, se réapproprier, créer et construire ensemble de nouveaux outils et leurs documentations (voir la troisième partie sur les communs)         

Le temps consacré par le formateur avant et après est donc au moins équivalent à la durée de la formation .

Il y a aussi des dépenses pour :

  • le fonctionnement de l’association : le loyer des locaux pour le stockage du matériel et l’accueil du public, hébergement de notre site internet, les frais courant d’entretiens et d’utilisation d’un véhicule motorisé.
  • le confort et la sécurité de tout le monde : achat de nouveaux outils, de consommables, de matériels de sécurité, sans oublier les délicieuses collations préparées avec tant de soin !

En prenant en compte ces données à vous de décider le prix que vous souhaitez et pouvez payer pour une formation . 

Pour celles et ceux qui souhaiteraient des informations plus chiffrées , voici des valeurs indicatives dans le cadre de l’Atelier du Zéphyr :

  • pour 80€ /jour/personne on est en capacité de financer la formation + la préparation du stage.
  • pour 100 € /jour/personne on rajoute la possibilité de financer le travail en aval de documentation et diffusion sous licence open source de notices d’autoconstruction sur les différentes technologies étudiées à l’Atelier du Zephyr.
  • Pour 120€ et plus/jour/personne cela nous permet de faire de la recherche et développement sur de nouvelles technologies, de les tester, de les construire et de réfléchir à comment pouvoir les diffuser (notices et formations).

Les Communs et nous

« Un commun est une ressource partagée, gérée et maintenue collectivement par une communauté ; celle-ci établit des règles dans le but de préserver et pérenniser cette ressource tout en fournissant la possibilité et le droit de l’utiliser par tous. Ces ressources peuvent être naturelles (une forêt, une rivière), matérielles (une machine-outil, une maison, une centrale électrique) ou immatérielles (une connaissance, un logiciel). »

Wikipedia-Communs-27 avril 2020

L’Atelier du Zéphyr souhaite contribuer à développer et enrichir les connaissances communes sur les outils de production et de transformation de l’énergie. Cet apport aux Communs se fait notamment par l’expérimentation, la formation à l’autoconstruction, la conception de nouveaux outils (il s’agit d’une démarche de recherche et développement) et leur diffusion sous licence libre (Creative Commons BY SA).

Licence libre CC-BY-SA veut dire que toutes documentation publiées par l’Atelier du Zéphyr est librement partageable et appropriable par toutes et tous. Les seules restrictions étant le fait de citer la source et de repartager tout travail ou évolution tiré de ces documentations avec la même licence . Le partage avec la même licence permet notamment de faire grossir continuellement ce réservoir de connaissance que sont les communs en empêchant à quiconque de les privatiser .