Poêle cuiseur rocket (V6.1)

Introduction

Un poêle cuiseur rocket est un système de combustion de bois optimisé et orienté cuisson / cuisine.

Combustion optimisée car grâce à sa géométrie particulière et l’utilisation de matériaux réfractaires et isolants : la quantité de bois consommée est faible et les rejets de fumée imbrulées et de particules fines est très en dessous d’un barbecue.

Orienté cuisson et cuisine car dans ce modèle vient s’encastrer une casserole pour maximiser la chaleur récupérer par celle-ci. Avec quelques accessoires il est également possible d’y adapter poêle et galetière.

Le modèle qui vous est présenté sur cette page a été conçu au sein de l’association Feu Follet eux même avec Aprovecho.

Le Principe

Le principe de fonctionnement du rocket est le suivant : on alimente en bois par le tube d’entrée situé en bas du rocket . Ce tube est séparé par une plaque en métal pour mettre le bois au dessus et amener l’air par en dessous.

Cette plaque va préchauffer l’air jusqu’à ce qu’il atteigne le cœur de chauffe en ciment ou la combustion a lieu ( cette zone est la plus chaude du rocket environ 800-900°C). Grâce à sa géométrie en L, il est possible a tout moment d’avancer ou de reculer les morceaux de bois dans le tube d’alimentation pour contrôler la combustion du rocket.

Les flammes s’engouffrent ensuite dans la cheminée interne où elles forment un vortex (=spirale de flammes) et où se produit la double combustion (pour plus de détails, jetez un coup d’œil à la rubrique Bases théoriques)

Elles tapent ensuite sur le fond de la marmite Inox , c’est pour cela que nous recommandons l’utilisation de marmite inox avec double fond.

Puis les flammes et l’air chaud vont contourner la marmite à l’intérieur de la jupe pour maximiser la récupération de chaleur par celle ci.

Enfin les fumées qui ont refroidi redescendent entre la robe et la jupe avant de s’évacuer par la cheminée. Si la combustion s’est bien passée et que le rocket fonctionne normalement les fumées sont froides (100°C) et difficilement visibles a l’œil nu.

Avantages et Inconvénients

Un cuiseur rocket n’est pas une gazinière il a donc certains inconvénients techniques et d’usage qui ne sont pas insurmontables mais doivent être connus.

Avantages

  • Relativement léger et transportable, 45 kg environ avec fumisterie, marmite et couvercle
  • Durable si bien utilisé
  • Inox alimentaire en contact avec la nourriture
  • Encombrement correct: 500x800x1000 sans la fumisterie
  • Brule peu de bois
  • Ne dégage pas de fumée visible en fonctionnement normal
  • Chauffe 1L d’eau par minute en fonctionnement normal
  • Contrôle de la température approximatif
  • Difficile de démarrer un incendie avec une étincelle puisque le foyer est dans le rocket
  • Rapide à allumer (3-5 min)

Inconvénients

  • Nécessite une attention régulière pour l’alimenter en bois (comme un barbecue)
  • Si pas bien entretenu, peut rouiller en extérieur
  • Salissant si on se frotte sur la robe (Si on l’a culotté avec de l’huile pour le protéger de la rouille)
  • Salit le cul de la marmite (suie) donc moins pratique à laver en intérieur (sans se salir)
  • Contrôle de la température approximatif
  • Un poêle = une marmite = cuisiner pour un certain nombre de personne (difficilement modulable sans accessoire)
  • Esthétique rugueuse

Sécurité

Le cuiseur rocket est fonctionne en brûlant du bois : il y a donc des risques de brûlures et d’intoxication aux fumées si vous ne l’utilisez pas correctement et en intérieur par exemple. Ces risques sont cependant très faibles .

Les bidons en tôle sont fins et donc à faible inertie thermique mais si jamais ils rouillent et se percent (si mal entretenu) il est possible de se couper dessus donc : vérifiez vos vaccins tétanos !

Si vous vous le faites tomber sur les pieds c’est lourd (et douloureux), de même il est conseillé d’être deux pour éviter les blocages quand on sort la casserole pleine d’eau du poêle.

Si vous n’avez pas bien ébavuré vos découpes sur le poêle, vous avez la totale possibilité de vous couper.

Bases théoriques

Manuel de fabrication

Coût

Matières Premières d’un cuiseur pour marmite 35LPrix Indicatif *
Casserole inox + couvercle 130 €
Fumisterie inox (cheminée externe , coude, cheminée interne)85 €
Chamotte, ciment, vermiculite17 €
Bidon acier récup30 €
Quincaillerie, cornière, tôle, poignées, consommable38 €
TOTAL300 €
*Prix prenant en compte le cout d’approvisionnement (temps et essences) et de stockage des différents matériaux. Ces prix peuvent varier en fonction de la taille de votre cuiseur (ex : 120 L = plus cher) ou dans le cas de difficulté à trouver certains matériaux.

Problème rencontré connu par version (solutions)

  • Avant Version V6.0 Feux Follet : foyer en acier épais (4mm) dégradation rapide lié au perte au feu (foyer réfractaire et inox), dégradation de la collerette haute (augmenter surface passage fumée), rouille extérieur (culottage ou peinture), dégradation des pièces sur le long terme (pièces remplaçables), …
  • Version V6.0 – Feux Follet – Janvier 2019 : Manque de résistance d’attache entre foyer et robe (rajout de cornière), dégradation sur le long terme de la cheminée interne inox par pli vers l’intérieur. rouille sur boulon galvanisées (boulon inox)

Retours utilisateurs

  • Version modèle : V6.1, Date de conception du modèle : mars 2019, Nom structure : Catalyse , Utilisation : Atelier de sensibilisation sur la cuisson au feu de bois (crêpes), cuisine collective sur évènements festifs, Fréquence d’utilisation : 1fois par mois , Date de construction du modèle : juillet 2020, Problème rencontré : culottage incomplet (réaliser avant montage final ), ajustement de la robe trop serré : difficulté de manutention de la casserole, Avis : Remplis bien son rôle.

Sources et ressources

Pour aller plus loin …

Galerie photo

Prochain stage

Fabrication de 2 à 4 cuiseurs en 4 jours avec 6 à 10 participant·e·s
Coût du stage / personne : Libre et conscient
Prix du matériel : 300 €
Nos prochains stages poêle à bois